L'excellence du liège

Au-delà des performances techniques des matériaux composites à base de liège,
cette ressource naturelle répond aux préoccupations et enjeux écologiques
auxquels est confrontée notre société.

Préservation de l’environnement

Les suberaies (forêts de chênes-lièges) réduisent l’érosion des sols et augmentent la rétention d’eau favorisant le maintien de la végétation dans des régions les plus arides.

La structure de son écorce protège l’arbre lors d’incendie, c’est pourquoi le chêne-liège est communément utilisé comme bouclier anti-feu.

Protection de la biodiversité

Le chêne-liège forme la base d’un système
écologique unique
favorisant la croissance et la
survie de nombreuses espèces de la faune comme
de la flore.

Ressource durable

La levée du liège réalisée entre juillet et septembre est une opération qui consiste au décollement de l’écorce sur 1/3 de la surface de l’arbre. L’arbre n’est pas coupé comme le prétendent certains !
Cette collecte est réalisée tous les 9 ans, délai minimum nécessaire pour la régénération de l’écorce.
Le cycle de vie d’un chêne-liège est de +/- 150 ans et autorise environ 12 récoltes.
Un chêne-liège régulièrement exploité absorbe plus de CO2 qu’un sujet laissé à l’abandon.
L’impact sur le réchauffement climatique est mesuré car les matériaux agglomérés à base de liège dégagent 30% de moins de CO2 que les produits concurrents tels que le polypropylène, le polyuréthane ou le polystyrène…

Le coût de recyclage des matériaux naturels est aussi un atout concurrentiel majeur comparé à celui des produits à base de pétrole.

  Quantité traitée Absorption CO2 Emission CO2
Liège) 1T 2T 1.5T
Aluminium 1T 0T 12T
Polystyrène 1T 0T 3T

Ressource viable

L’économie du « monde du liège » offre une activité directe ou indirecte à plus de 100 000 personnes à travers le monde.